Programme

L’Artisanat évolue, les métiers de l’Artisanat évoluent, la pratique et la forme de nos métiers évoluent profondément, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat d’Ille et Vilaine doit changer profondément dans son organisation et dans ses choix politiques. Il y a plus de 14000 entreprises Artisanales dans notre département. De l’Artisan travaillant seul à l’entreprise Artisanale de plusieurs dizaines de compagnons, se sont tous des Artisans. Chacun a des envies et des besoins différents auxquels la Chambre des Métiers d’Ille et Vilaine doit être en capacité de répondre. Une réponse à chaque question, plus qu’un enjeu, un devoir ! Les premières attributions de la Chambre des Métiers sont :
  • Tenir le répertoire des métiers.
  • Attribuer le titre de Maître Artisan.
  • Organiser l’apprentissage dans le secteur des métiers.
  • Favoriser la promotion professionnelle des artisans et de leurs compagnons.
  • Contribuer au développement économique des entreprises immatriculées au répertoire des métiers.
  • Participer à l’aménagement des territoires, à l’expansion du secteur des métiers.
  • Procéder aux études utiles pour le secteur, émettre des avis sur les matières relevant de leurs compétences.
  • Participer à la prévention et au traitement des difficultés des entreprises Artisanales en relation avec les services de l’Etat, les organismes sociaux (RSI…) et toutes les personnes morales, publiques ou privées concernées.
  • Animer et coordonner les actions en faveur des métiers d’Art.
Proposer plutôt que subir
 
L’avenir de l’Artisanat passe par une Chambre des Métiers active et progressiste.
Par notre volonté d’agir sur tous ces domaines de compétences, nous ferons de cette Chambre des métiers et de l’Artisanat, une institution influente et constructive sur l’environnement. Nous proposerons des nouveaux textes législatifs modifiant les règles et les contraintes qui pèsent actuellement sur les entreprises Artisanales. Beaucoup de domaine méritent notre attention : Le RSI, les charges sociales, le droit bancaire, les baux commerciaux….pour tout ces sujets nous auront des propositions concrètes et nous pèserons dans le débat national pour changer ces règles.

Projet :

Accueil des Artisans et des nouveaux Artisans
  • Nouvelle stratégie pour l’organisation physique de l’accueil des Artisans
  • Mise en place de parrainages professionnels systématique, pour les premières années post création d’entreprise.
Economie
  • Création d’un grand salon des Artisans et des métiers de l’Artisanat. Pour l’Ille et Vilaine
  • Favoriser le développement des entreprises Artisanales déjà installées en Ille et Vilaine
  • Créer les conditions économiques d’amélioration de la rentabilité des entreprises Artisanales.
  • Favoriser l’accès aux appels d’offres des entreprises Artisanales, clauses sociales
  • Participer à la prévention des entreprises Artisanales en difficulté.
  • Contribuer à l’expansion de l’Artisanat dans les territoires.
  • Développer les parts de marché des entreprises Artisanales à l’international
  • Aide technique à la structuration syndicale des nouvelles professions et des petites professions de l’Artisanat.
Social
  • Soutien moral et matériel aux Artisans en grande difficulté économique, avec pôle emploi
  • Valoriser le Rebond économique, pour les Artisans ayant connu l’échec
Formation
  • Orientation scolaire : renforcer la connaissance des métiers de l’Artisanat dans les collèges et les lycées
  • Renforcer le rôle central de la Chambre des métiers comme organisateur des formations Artisanales sur son territoire
  • Formation initiale de proximité : en concertation avec les tous les acteurs de la formation initiale, travailler à la création de formation décentralisée pour apprentis.
  • Mise en place d’une prime financière aux maîtres d’apprentissages exemplaires.
Communication pour l’Artisanat
  • Défendre le mot Artisan, contre les utilisations mensongères
  • Promouvoir auprès du grand public le titre de Maître Artisan.
  • Soutien aux réseaux de promotion des entreprises de l’Artisanat
Réglementation et législation de l’Artisanat
  • Devenir une force de proposition législative. « Proposer des lois plutôt que les subir »
  • Mise en place dans toutes les communes du département, d’élus référents pour la Chambre des Métiers.
  • Revoir la classification des métiers (code NAF , code APE)
Développement durable
  • Favoriser les Labels Artisanaux de bonne pratique